logo

Correspondance scolaire avec une classe de CE2, au Paraguay.

Tout au long de cette année scolaire 2017-2018, la classe de CE2 de notre école a entretenu une correspondance scolaire avec une autre classe de CE2, à l’autre bout du monde !

Nous avons échangé tout au long de l’année avec des élèves paraguayens de l’école Marcel Pagnol d’Asunsion. L’école fait partie du Lycée Français de cette capitale d’Amérique du Sud.

    

Nous avons appris à nous connaître grâce aux outils de communication électronique.

C’était l’occasion pour les enfants d’approfondir et mieux comprendre le monde, les différents continents et les pays d’Amérique du Sud.

Le Paraguay se trouve dans l’hémisphère sud, avec six heures de décalage horaire et des saisons inversées par rapport à nous.

Le rythme scolaire est différent du nôtre : La classe commence tous les jours à 8 h et termine à 13 h. Les enfants déjeunent presque tous les jours à la maison. Le lundi, ils déjeunent à la cantine parce que l’après-midi ils travaillent en « estudios sociales », l’histoire de leur pays, et ils apprennent aussi le guarani, la langue indigène des premiers habitants du Paraguay.

Les enfants parlent espagnol, français et un peu guarani.

Nous savons aussi que les enfants reçoivent leurs cadeaux le jour des rois mages, le 6 janvier, et non pas le jour de Noël comme nous.

Un peu comme notre course pour la vie, ils ont participé à « La course aux élastiques » : ils courent en groupe, pendant 15 minutes. Chaque 100 mètres, on leur donne un élastique. A la fin, ils comptent tous les élastiques pour connaître le nombre de mètres parcourus par toute l’école. Ils ont ainsi couru 437 kms. C’est la distance entre Asuncion et Encarnacion, ville située au sud-est du pays, près de la frontière Argentine.

Ils nous ont aussi dit que le 29 avril dernier, les paraguayens ont élu un nouveau président. Les petits paraguayens aimeraient « qu’il n’y ait plus d’enfants dans la rue et qu’ils puissent tous aller à l’école ». Ils aimeraient également « qu’il donne une maison et de la nourriture à tous les pauvres. » Ils aimeraient aussi que leur pays « soit propre, qu’il n’y ait plus de déchets partout ».

Nous leur avons écrit une lettre dans laquelle chacun d’entre nous s’est présenté : ils étaient très heureux de lire nos 30 petits courriers.

Voici quelques photos :

     

Chantal Abéride, enseignante en CE2.

Comments are closed.